Mise à jour sur le Coronavirus de Wuhan

Cinq voyageurs en provenance de la Chine sont sous surveillance dans des hôpitaux des régions de Québec et Montréal, quatre des cinq qui étaient sous surveillance au ont reçu des résultats négatifs au coronavirus, les tests se poursuivent sur la cinquième personne.

Ce que nous savons du virus

Identifié pour la première fois à Wuhan à la mi-décembre, le nouveau coronavirus (2019-nCoV) appartient à la même famille d’infections que le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) et le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (SRME).

Les coronavirus sont transmis par des animaux et des personnes, et la souche Wuhan a été liée à un marché de la ville qui vendait des fruits de mer et des animaux vivants, y compris des espèces sauvages. Le SRAS était auparavant lié à des marchés similaires, en particulier la vente de civettes, un met délicat dans certaines régions de la Chine.

Les responsables chinois de la santé ont déclaré que la transmission interhumaine du virus a été confirmée, augmentant les risques de propagation. Dans un cas, 14 médecins et infirmières opérant sur un patient inconnu porteur du virus ont tous été infectés, ce qui suggère que le virus peut se propager relativement facilement.

La maladie est principalement transmise “par les voies respiratoires”, a déclaré Li Bin, le commissaire national à la santé de la Chine, ajoutant qu’il existe une possibilité de mutation virale et de propagation de la maladie.

Cependant, jusqu’à présent, le nombre de décès est relativement faible et presque tous les cas concernaient des personnes âgées souffrant de conditions préexistantes: sur plus de 400 cas confirmés en Chine, neuf décès ont été signalés au jour du 22 janvier 2020, soit 2,25%. En comparaison, le SRAS avait un taux de mortalité d’environ 10% et était encore plus mortel parmi les populations vulnérables.

Quel a été l’impact du virus jusqu’à maintenant?

Jusqu’à ce jour, plus de 800 cas au total ont été confirmés depuis la détection de l’épidémie à la mi-décembre. Le nombre de morts du coronavirus de Wuhan est passé à 25, alors que des dizaines de cas supplémentaires ont été signalés à travers la Chine et aussi loin que dans l’ouest des États-Unis, ce qui fait craindre une éventuelle pandémie.

Quelles mesures ont été prises?

Mercredi, la ville chinoise de Wuhan – où le virus a été identifié pour la première fois – a annoncé qu’elle fermerait “temporairement” son aéroport et ses gares pour les passagers au départ. Tous les services de transport public seront également suspendus, les autorités tentant de contenir le virus.

Jeudi, les autorités chinoises met en quarantaine au moins trois villes dans le but extraordinaire de stopper la propagation du coronavirus. Cette décision est sans précédent et touche plus de 18 millions de personnes.

Cependant, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) n’a pas encore déclaré le virus comme ne “urgence de santé publique de portée internationale”, ce qui pourrait mériter une réponse mondiale coordonnée.

“Il s’agit maintenant d’une urgence en Chine, mais cela n’est pas encore devenu une urgence sanitaire mondiale”, a déclaré jeudi le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS.

Et au Canada?

Au Canada, tous les voyageurs internationaux arrivant aux aéroports internationaux de Toronto, Montréal et Vancouver se verront poser des questions de filtrage supplémentaires pour déterminer s’ils ont visité la ville de Wuhan en Chine, où l’épidémie a été signalée pour la première fois.

Les voyageurs qui ont visité Wuhan seront soumis à un dépistage supplémentaire pour aider à prévenir la propagation possible du virus au Canada et les personnes présentant des symptômes grippaux seront référées à l’agent de quarantaine de l’agence de santé publique.

Aucun cas de coronavirus de Wuhan a été détecté jusqu’à maintenant au Canada.

Sources: La Presse 1, 2CDCCNNGlobal NewsForeign PolicyNY TimesCBS News